MANUEL PAIA

MANUEL PAIA POUR GROUPE MASAV.

introduction

La Loi sur la promotion de l'accès à l'information donne effet au droit constitutionnel d'accès à toute information détenue par l'État et à toute information détenue par une autre personne et qui est nécessaire à l'exercice ou à la protection de tout droit.

Plus précisément, l'article 51 (1) de la loi prévoit que dans les six mois suivant l'entrée en vigueur de cet article (aujourd'hui le 31 août 2005) ou dans les six mois suivant la création de l'organisme privé concerné, le chef d'un organisme privé doit établir un manuel qui doit contenir des informations sur les sujets et les catégories de documents détenus par ces organismes privés.

Dans ce contexte, un « organisme privé » est défini comme toute personne physique qui exerce ou a exercé un commerce, une entreprise ou une profession, mais uniquement à ce titre ou toute société de personnes qui exerce ou a exercé un commerce, une entreprise ou une profession ou toute autre personne morale ancienne ou existante (p. ex. toute entreprise, société fermée ou fiducie commerciale).

Groupe Masav. relève de la définition d'un « organisme privé » et ce manuel a été rédigé conformément auxdites dispositions et pour répondre aux exigences de la loi.

Aux termes de la loi, lorsqu'une demande d'information est adressée à un organisme, il existe une obligation de fournir l'information, sauf lorsque la loi prévoit expressément que l'information ne peut être divulguée. Dans ce contexte, l'article 9 de la Loi reconnaît que l'accès à l'information peut être limité. La limitation concerne les circonstances dans lesquelles une telle divulgation constituerait une menace pour la protection de la vie privée, la confidentialité commerciale et l'exercice d'une gouvernance efficace.

En conséquence, ce manuel fournit une référence aux enregistrements détenus par Masav Group. et le processus qui doit être adopté pour accéder à ces documents.

 

 

COORDONNÉES DE LA SOCIÉTÉ : ARTICLE 51(1) (A)  

Nom de l'entreprise : Groupe Masav

PDG : M. Mario Andreou
Poste : directeur général
Adresse postale : PO Box 652212 Bemore, Benmore Gauteng 2010
Adresse : 173 Kelvin Drive, Morningside, Sandton, 2196

Numéro de téléphone : 011 656 1000
Adresse e-mail : mario@masavgroup.com

LA LOI : L'ARTICLE 51(1) (B)

 

La Loi accorde à un demandeur l'accès aux dossiers d'un organisme privé, si le dossier est requis pour l'exercice ou la protection de tout droit que le demandeur peut avoir. Si un organisme public dépose une demande, il doit agir dans l'intérêt public.

 

Les demandes aux termes de la Loi sont faites conformément aux procédures prescrites et sont assujetties aux tarifs prescrits. Les formulaires et le tarif sont traités aux paragraphes 6 et 7 de la Loi.

 

Les demandeurs sont renvoyés au guide PAIA compilé par la Commission sud-africaine des droits de l'homme. La section 10 du guide PAIA contiendra des informations aux fins de l'exercice des droits constitutionnels. Le guide PAIA est disponible auprès de la Commission sud-africaine des droits de l'homme.

 

Les coordonnées de la Commission sud-africaine des droits de l'homme sont les suivantes :

Adresse postale : Private Bag 2700, Houghton, Johannesburg, 2041

Numéro de téléphone : (+27)11 877 3600

Numéro de télécopieur : (+27)11 403 0625 

Site Web : www.sahrc.org.za

 

 

 

S52 (2) AVIS : Article 51(1) (C)

À la date de signature de ce manuel, aucun avis concernant la Société n'a été publié par le ministre de la Justice et du Développement constitutionnel en vertu de l'article 52(2) de la Loi.  

 

LÉGISLATION APPLICABLE : PARAGRAPHE 51(1)(D) NO. ACTE DE RÉFÉRENCE

1. Loi n° 75 de 1997 sur les conditions de base de l'emploi

2. Loi sur les sociétés n° 61 de 1973

3. Loi n° 130 de 1993 sur l'indemnisation des accidents du travail et des maladies professionnelles

4. Loi sur le droit d'auteur n° 98 de 1978

5. Loi n° 25 de 2002 sur les communications et les transactions électroniques

6. Loi sur l'équité en matière d'emploi n° 55 de 1998

7. Loi de l'impôt sur le revenu n° 95 de 1967

8. Loi n° 66 de 1995 sur les relations professionnelles

9. Loi nationale sur la gestion de l'environnement n° 107 de 1998

10. Promotion de l'accès à l'information Loi n° 2 de 2000

11. Loi sur la protection des informations personnelles n° 4 de 2013

12. Loi sur les jours fériés n° 36 de 1994

13. Loi sur l'assurance-chômage n° 30 de 1996

14. Loi sur la taxe sur la valeur ajoutée n° 89 de 1991  

 

TABLEAU DES DOSSIERS DÉTENUS PAR LA SOCIÉTÉ : ARTICLE 51(1) (E)

Toutes les fiches sont disponibles sur simple demande au niveau du PAIA

Actes de la Loi sur les sociétés

1. Documents constitutifs

2.Partager les certificats

3.Documents d'enregistrement de la société

Documents financiers

1. États financiers

2. Documents financiers et fiscaux (Entreprise et employés)

3. Documents comptables

4. Documents bancaires

5. Contrats de location

6. Factures

Dossiers d'impôt sur le revenu

1. Enregistrements PAYE

2. Documents délivrés à

employés pour l'impôt sur le revenu

but

3. Registres des paiements effectués

au SRAS au nom de

des employés

4. Tous les autres statuts

documentation relative à :

une. T.V.A.

b. UIF

c. Indemnisation des ouvriers

 

Documents et dossiers personnels

1. Contrats de travail

2. Plan d'équité en matière d'emploi

3. Dossiers d'aide médicale

4. Registres des caisses de retraite

5. Dossiers disciplinaires

6. Dossiers de salaire

7. Code disciplinaire

8. Laisser des enregistrements

9. Dossiers de formation

10. Manuels de formation

Registres contractuels

1. Contrats écrits

2. Protocole d'engagement

relatives au commerce

activités commerciales de la

Société

PROCÉDURE À SUIVRE LORS DE LA SOUMISSION D'UNE DEMANDE D'ACCÈS : ARTICLE 51(1) (E)

1. Le demandeur doit remplir le formulaire C et soumettre ce formulaire avec les frais de demande au PDG du groupe de la société ;

 

2. Le formulaire doit être soumis au PDG du groupe de la Société à l'adresse postale et via les adresses de courrier électronique, comme indiqué à l'article 2 ci-dessus ;

 

3. Le formulaire doit fournir suffisamment de précisions pour permettre au Directeur Général du Groupe de la Société d'identifier le ou les documents demandés et d'identifier le demandeur ;

 

4. Le demandeur doit :

 

  1. indiquer quelle forme d'accès est requise;

  2. préciser son adresse postale ou son numéro de fax qui doit être en République d'Afrique du Sud ;

  3. identifier le droit que le demandeur cherche à exercer ou à protéger, et expliquer pourquoi le document demandé est requis pour l'exercice ou la protection de ce droit ;

 

5. Si, en plus d'une réponse écrite, le demandeur souhaite être informé de la décision sur la demande de toute autre manière, le demandeur doit indiquer cette manière et les éléments nécessaires pour être informé de cette autre manière ;

 

6. Si le demandeur est fait au nom d'une autre personne, soumettre la preuve de la qualité en laquelle le demandeur fait la demande, à la satisfaction raisonnable du PDG du groupe de la Société.

 

FRAIS PRESCRITS : ARTICLE 51(1)(F)

 

1. Ce qui suit s'applique aux demandes qui ne sont pas des demandes personnelles (une demande personnelle est un demandeur qui recherche des informations sur lui-même ou sur ses proches. Les demandes personnelles sont exonérées de frais. De plus, si les informations concernent une personne décédée, le demandeur sera également exonéré du paiement des frais.

 

2. Toute autre demande qui n'est pas une demande personnelle est tenue de payer les frais prescrits énoncés à l'article 51(1) (f) de la Loi (« les frais »). Les frais d'accès de R50,00 doivent être payés avant qu'une demande ne soit traitée. Les Frais doivent être payés à la Société par transfert électronique de fonds sur le compte bancaire de la Société, dont les détails sont les suivants :

 

Banque:

Branche:

Code succursale :

Numéro de compte:

Type de compte:

Référence : Demande PAIA & Nom du demandeur

 

Veuillez noter que la preuve de paiement doit être soumise aux adresses e-mail suivantes :

archiem@atlantiscorporate.co.za ; mario@masavgroup.com

 

Si la préparation du ou des dossiers demandés nécessite plus que les heures prescrites (six heures), un acompte sera versé égal au plus au tiers des frais qui seraient payables si la demande était accordée (« l'acompte » ).

 

Un demandeur peut introduire un recours en justice contre le paiement de la Redevance et/ou de l'Acompte.

 

Les dossiers peuvent être retenus jusqu'à ce que les frais et/ou le dépôt aient été payés.

 

La structure des frais est disponible sur le site Web de la Commission sud-africaine des droits de l'homme à l'adresse www.sahrc.org.za.

  • RECOURS DISPONIBLES AUX DEMANDEURS SI LEUR DEMANDE D'INFORMATION A ETE REFUSE

    • La loi prévoit une procédure d'appel interne aux termes des articles 74 et 75 de la loi. Le ministre, tel que défini dans la Loi, est l'autorité compétente pour réviser toute décision prise en appel.

  • Une partie lésée a toujours la possibilité de saisir les tribunaux si elle n'est pas satisfaite de la décision de l'autorité compétente.